autofs-5.1.6

Introduction à Autofs

Autofs contrôle les opérations du démon d'automontage. Le démon d'automontage monte automatiquement les systèmes de fichier quand ils sont accessibles et les démonte après une période d'inactivité. C'est fait sur la base d'un ensemble de règles pré-configurées.

Ce paquet est connu pour se construire correctement sur une plateforme LFS-9.1.

Informations sur le paquet

Dépendances de Autofs

Requises

libtirpc-1.2.5 et rpcsvc-proto-1.4.1

Facultatives

nfs-utils-2.4.3, libxml2-2.9.10, MIT Kerberos V5-1.18, OpenLDAP-2.4.49 (client uniquement) et Cyrus SASL-2.1.27

Notes utilisateur : http://wiki.linuxfromscratch.org/blfs/wiki/autofs

Configuration du noyau

Vérifiez que le support d'auto-montage du noyau a été activé :

File systems --->
  <*/M> Kernel automounter version 4 support (also supports v3) [CONFIG_AUTOFS4_FS]

Éventuellement, activez les options suivantes dans la configuration du noyau :

File systems  --->
  [*] Network File Systems  --->                                      [CONFIG_NETWORK_FILESYSTEMS]
    <*/M> NFS client support                                          [CONFIG_NFS_FS]
    <*/M> CIFS support (advanced network filesystem, SMBFS successor) [CONFIG_CIFS]

Recompilez et installez le nouveau noyau si nécessaire.

Installation de Autofs

Installez Autofs en lançant les commandes suivantes :

./configure --prefix=/         \
            --with-libtirpc    \
            --without-openldap \
            --mandir=/usr/share/man &&
make

Ce paquet n'est pas fourni avec une suite de tests.

Maintenant, en tant qu'utilisateur root :

make install
[Attention]

Attention

Si autofs est déjà installé sur votre système, assurez-vous de sauvegarder vos fichiers de configuration. Ils seront écrasés par la commande suivante.

Installez les fichiers de configuration par défaut, toujours en tant qu'utilisateur root :

make install_samples

Explication des commandes

--with-libtirpc : Ce paramètre force le paquet à utiliser libtirpc pour la fonctionnalité RPC plutôt que d'utiliser l'implémentation de Glibc qui a été supprimée dans LFS 8.1.

--without-openldap : Ce paramètre désactive openldap s'il est trouvé. Si openldap est souhaité, supprimez ce paramètre. Notez que le support de openldap dans autofs nécéssite MIT Kerberos V5-1.18.

Configuration d'Autofs

Fichiers de configuration

/etc/sysconfig/autofs.conf, /etc/auto.master, /etc/auto.misc et /etc/auto.net

Informations de configuration

Le processus d'installation crée auto.master, auto.misc, auto.smb et auto.net. Remplacez le fichier auto.master avec les commandes suivantes en tant qu'utilisateur root :

mv /etc/auto.master /etc/auto.master.bak &&
cat > /etc/auto.master << "EOF"
# Begin /etc/auto.master

/media/auto  /etc/auto.misc  --ghost
#/home        /etc/auto.home

# End /etc/auto.master
EOF

Ce fichier crée un nouveau répertoire de médias, /media/auto qui englobera tous les répertoires existants du même nom. Dans l'exemple, le fichier /etc/auto.misc, contient une ligne :

cd   -fstype=iso9660,ro,nosuid,nodev :/dev/cdrom

ce qui montera un cdrom en tant que /media/auto/cd si ce répertoire est accessible. L'option --ghost dit à l'automounteur de créer des versions « fantômes » (c'est-à-dire des répertoires vides) de tous les points de montage listés dans le fichier de configuration, que les systèmes de fichiers soient effectivement montés ou pas. C'est très pratique et fortement recommandé car cela vous affichera les systèmes de fichiers qu'on peut monter automatiquement comme des répertoires existants, même quand leur système de fichiers n'est pas actuellement monté. Sans l'option --ghost, vous devrez vous souvenir des noms des répertoires. Dès que vous essaierez d'accéder à l'un d'entre eux, le répertoire sera créé et le système de fichiers sera monté. Quand le système de fichiers est de nouveau démonté, le répertoire est lui aussi détruit, sauf si on a donné l'option --ghost.

[Note]

Note

Une méthode alternative serait de spécifier un autre emplacement d'automontage tel que /var/lib/auto/cdrom et de créer un lien symbolique de /media/cdrom vers l'emplacement de l'automontage.

Le fichier auto.misc doit être configuré pour votre matériel. Le fichier de configuration chargé chargerait votre cdrom si /dev/cdrom est actif ou s'il peut être édité pour s'adapter à votre configuration de périphériques. Des exemples pour les disquettes sont disponibles dans le fichier et facilement activables. La documentation de ce fichier est disponible en utilisant la commande man 5 autofs.

Sur la deuxième ligne, s'il est activé, un répertoire home pour l'utilisateur serait monté via NFS lors de la connexion. Le /etc/home.auto devrait exister et contenir une entrée du genre :

joe  example.org:/export/home/joe

où le répertoire /export/home/joe est exporté via NFS à partir du système example.org. Les partages NFS sont traités à la page suivante.

This package could also be used to mount SMB shares, however that feature is not configured in these instructions. For additional configuration information, see the man pages for auto.master(5). There are also web resources such as this AUTOFS HOWTO available.

Script de démarrage

autofs installe son propre script de démarrage, mais il n'a pas la capacité d'enregistrement, ni la cohérence visuelle avec d'autres scripts BLFS.

Installez le script de montage /etc/init.d/autofs inclus dans le paquet blfs-bootscripts-20191204.

make install-autofs

La variable time-out est définie dans /etc/sysconfig/autofs.conf. Le fichier installé définit par défaut 60 secondes d'inactivité avant de démonter le périphérique. Il se peut qu'un temps bien plus bref soit nécessaire pour protéger l'écriture en tampon avec une disquette si les utilisateurs ont tendance à enlever le média dans un délai plus court que celui paramétré.

Contenu

Programme installé: automount
Bibliothèques installées: lookup_dir.so, lookup_file.so, lookup_files.so, lookup_hosts.so, lookup_ldap.so, lookup_multi.so, lookup_nis.so, lookup_nisplus.so, lookup_program.so, lookup_userhome.so, lookup_yp.so, mount_afs.so, mount_autofs.so, mount_bind.so, mount_changer.so, mount_ext2.so, mount_ext3.so, mount_ext4.so, mount_generic.so, mount_nfs.so, mount_nfs4.so, parse_amd.so et parse_sun.so
Répertoires installés: /lib/autofs

Descriptions courtes

automount

est le démon qui effectue un montage quand on sollicite un périphérique.

Last updated on 2020-03-19 10:00:16 +0000