GCC-10.1.0

Introduction à GCC

Le paquet GCC contient la collection de compilateurs GNU. Cette page décrit l'installation des compilateurs pour les langages suivants : C, C++, D, Fortran, Objective C, Objective C++ et Go.

Ce paquet est connu pour se construire correctement sur une plateforme LFS-9.1.

[Attention]

Attention

Si vous mettez à jour depuis une version de GCC antérieure à 10.1.0, vous devez faire attention en compilant les modules externes au noyau. Vous devriez vous assurer que le noyau et tous ses modules natifs sont aussi compilés en utilisant la même version de GCC que celle utilisée pour construire les modules externes. Ce problème ne touche pas les mises à jour du noyau natif (et des modules du noyau), car les instructions ci-dessous sont une réinstallation complète de GCC. Si vous avez installé des modules externes, assurez-vous qu'ils soient recompilés en utilisant la version mise à jour de GCC. Comme toujours, ne mettez jamais à jour les en-têtes du noyau à partir de celles utilisées quand on a compilé Glibc dans LFS.

Certains en-têtes système doivent être corrigés pour être utilisés avec GCC. Cela se fait pendant l'installation de GCC et les en-têtes « corrigés » sont installés dans /usr/lib/gcc/<triplet machine>/<version GCC>/include-fixed . Cela est sans danger si GCC est construit pendant la phase LFS. Mais si vous réinstallez GCC dans BLFS, certains des paquets de BLFS peuvent être « corrigés ». Si un de ces paquets est réinstallé ensuite, les en-têtes « corrigés » ne sont pas mis à jour, ce qui peut occasionner des incohérences de version. Dans ce cas, les en-têtes « corrigés » doivent être mis à jour en lançant (en tant que root) : /usr/libexec/gcc/x86_64-pc-linux-gnu/10.1.0/install-tools/mkheaders . Le triplet de la machine peut être différent sur un système 32 bits.

Informations sur le paquet

Dépendances de GCC

Facultatives

GDB-9.2, Valgrind-3.16.1 (pour les tests) et ISL (pour activer l'optimisation graphite)

Notes utilisateur : http://wiki.linuxfromscratch.org/blfs/wiki/gcc

Installation de GCC

[Important]

Important

Même si vous ne spécifiez que des langages autres que C et C++ à la commande ./configure ci-dessous, le processus d'installation écrasera les compilateurs C et C++ et les bibliothèques existantes de GCC. Avoir les paquets Tcl, Expect et DejaGnu d'installés avant de commencer la construction est hautement recommandé afin que vous puissiez lancer la suite de tests complète.

Ne continuez pas avec la commande make install avant d'être sûr que la construction a réussi. Vous pouvez comparer vos résultats de tests avec ceux qui se trouvent sur http://gcc.gnu.org/ml/gcc-testresults/. Il se peut que vous vouliez également vous référer aux informations qui se trouvent dans la section GCC du chapitre 6 du livre LFS (../../../../lfs/view/development/chapter06/gcc.html).

Les instructions ci-dessous utilisent intentionnellement le processus « bootstrap ». Le bootstrap est utile pour la robustesse et est fortement recommandé pour un changement de version des compilateurs. Pour le désactiver, passez --disable-bootstrap dans les options ./configure ci-dessous.

Installez GCC en lançant les commandes suivantes :

case $(uname -m) in
  x86_64)
    sed -e '/m64=/s/lib64/lib/' \
        -i.orig gcc/config/i386/t-linux64
  ;;
esac

mkdir build                                            &&
cd    build                                            &&

../configure                                           \
    --prefix=/usr                                      \
    --disable-multilib                                 \
    --with-system-zlib                                 \
    --enable-languages=c,c++,d,fortran,go,objc,obj-c++ &&
make

Si vous avez installé des paquets supplémentaires comme Valgrind et GDB, la partie de la suite de tests qui traite de GCC lancera plus de tests que dans LFS. Certains d'entre eux signaleront des FAIL et d'autres XPASS (passage alors qu'un échec était attendu). Pour gcc-10.1.0, environ 90 échecs auront lieu dans la suite « guality », ainsi que divers échecs tout le long du reste de la suite de tests. Si tous les compilateurs ci-dessus sont construits, il y a environ 100 échecs inattendus sur plus de 468 000 tests. Pour lancer les vérifications :

ulimit -s 32768 &&
make -k check

Les tests sont très longs, et les résultats peuvent être très difficiles à trouver dans les logs, en particulier si vous utilisez des travaux en parallèle avec make. Vous pouvez avoir un résumé des tests avec :

../contrib/test_summary

Maintenant, en tant qu'utilisateur root :

make install &&

mkdir -pv /usr/share/gdb/auto-load/usr/lib              &&
mv -v /usr/lib/*gdb.py /usr/share/gdb/auto-load/usr/lib &&

chown -v -R root:root \
    /usr/lib/gcc/*linux-gnu/10.1.0/include{,-fixed}

rm -rf /usr/lib/gcc/$(gcc -dumpmachine)/10.1.0/include-fixed/bits/

Quelques paquets veulent trouver le préprocesseur C dans /lib ou peuvent se référer au compilateur C sous le nom de cc. Les liens symboliques suivants ne sont pas utiles si vous avez suivi les instructions LFS, puisqu'ils sont déjà créés. Si vous ne les avez pas sur votre système, tapez en tant qu'utilisateur root :

ln -v -sf ../usr/bin/cpp /lib          &&
ln -v -sf gcc /usr/bin/cc              &&
install -v -dm755 /usr/lib/bfd-plugins &&
ln -sfv ../../libexec/gcc/$(gcc -dumpmachine)/10.1.0/liblto_plugin.so /usr/lib/bfd-plugins/

Explication des commandes

mkdir build; cd build : La documentation de GCC recommande de construire le paquet dans un répertoire de construction dédié.

--disable-multilib : Ce paramètre assure que les fichiers sont créés pour l'architecture spécifique à votre ordinateur.

--with-system-zlib : Utilise la version système de zlib au lieu de la version fournie. zlib est utilisé pour compresser et décompresser les langages intermédiaires de GCC dans les fichiers objets LTO "(Link Time Optimization)".

--enable-languages=c,c++,d,fortran,go,objc,obj-c++ : Cette commande identifie les langages à construire. Vous pouvez changer cette commande pour retirer les langages dont vous ne voulez pas. Deux autres langages peuvent être ajoutés, en plus de ADA (voir l'introduction au-dessus) : BRIG (ajoutez brig à la liste des langages disponibles), un format binaire pour HSAIL (Langage Intermédiaire pour Architectures Système Hétérogènes) et JIT (ajoutez jit à la liste des langages disponibles), une bibliothèque qui peut être liée à un interpréteur qui souhaite générer du code machine « à la volée » à l'exécution. Ils n'ont pas été testés par les développeurs de BLFS.

ulimit -s 32768 : Cette commande empêche plusieurs scripts de tomber à court d'espace dans la pile.

make -k check : Cette commande lance une suite de tests sans s'arrêter si une erreur est rencontrée.

../contrib/test_summary : Cette commande produira un résumé des résultats de la suite de tests. Vous pouvez ajouter | grep -A7 Summ à la commande pour produire une version du résumé encore plus condensée. Il se peut que vous souhaitiez aussi rediriger la sortie vers un fichier pour visualiser et comparer à l'avenir.

mv -v /usr/lib/*gdb.py ... : Le processus d'installation met quelques fichiers utilisé par gdb dans le répertoire /usr/lib. Cela génère des messages d'erreur curieux quand ldconfig est utilisé. Cette commande déplace les fichiers à un autre endroit.

chown -v -R root:root /usr/lib/gcc/*linux-gnu/... : Si le paquet est construit par un utilisateur différent de root, le propriétaire du répertoire include installé sera incorrect. Ces commandes modifient l'appartenance vers l'utilisateur et le groupe root.

rm -rf .../include-fixed/bits/ : supprime un fichier en erreur dans gcc ajouté par le processus fixincludes.

Contenu

Plusieurs noms de programmes et de bibliothèques et des descriptions ne sont pas listés ici, mais peuvent être trouvé dans ../../../../lfs/view/development/chapter06/gcc.html#contents-gcc puisqu'ils sont initialement installés dans LFS.

Programmes installés: gccgo, gdc, gfortran, go et gofmt, liés en dur à des noms spécifiques à l'architecture
Bibliothèques installées: libgfortran.{so,a}, libgdruntime.{so,a}, libgphobos.{so,a}, libgo.{so,a}, libgobegin.a, libgolibbegin.a, libobjc.{so,a}, et de nombreuses autres bibliothèques et exécutables.
Répertoires installés: /usr/lib/go

Descriptions courtes

gccgo

est un compilateur basé sur GCC pour le langage Go.

go

est un outil pour la gestion du code source Go.

gofmt

est un outil pour le formatage du code source Go.

gdc

est un compilateur basé sur GCC pour le langage D.

gfortran

est un compilateur basé sur GCC pour le langage Fortran.

Last updated on 2020-06-23 20:19:22 +0000