Linux-PAM-1.4.0

Introduction à Linux PAM

Le paquet Linux-PAM contient des Pluggable Authentication Modules (modules d'authentification connectables). C'est utile pour permettre à l'administrateur système local de choisir la façon dont s'authentifient les utilisateurs des applications.

Ce paquet est connu pour se construire correctement sur une plateforme LFS-9.1.

Informations sur le paquet

Téléchargements supplémentaires

Documentation facultative

Dépendances de Linux PAM

Facultatives

Berkeley DB-5.3.28, libnsl-1.2.0, libtirpc-1.2.6, libaudit et Prelude

Facultatifs (pour reconstruire la documentation)

docbook-xml-4.5, docbook-xsl-1.79.2, fop-2.5, libxslt-1.1.34 et soit Lynx-2.8.9rel.1, soit W3m

[Note]

Note

Shadow-4.8.1 doit être réinstallé après avoir installé et configuré Linux PAM.

Notes utilisateur : http://wiki.linuxfromscratch.org/blfs/wiki/linux-pam

Installation de Linux PAM

Si vous avez téléchargé la documentation, déballez l'archive tar en exécutant la commande suivante.

tar -xf ../Linux-PAM-1.4.0-docs.tar.xz --strip-components=1

Si vous voulez plutôt regénérer la documentation, corrigez le script configure pour qu'il détecte lynx s'il est installé :

sed -e 's/dummy elinks/dummy lynx/'                                     \
    -e 's/-no-numbering -no-references/-force-html -nonumbers -stdin/' \
    -i configure

Installez Linux PAM en lançant les commandes suivantes :

./configure --prefix=/usr                    \
            --sysconfdir=/etc                \
            --libdir=/usr/lib                \
            --enable-securedir=/lib/security \
            --docdir=/usr/share/doc/Linux-PAM-1.4.0 &&
make

Pour tester les résultats, le fichier de configuration suivant /etc/pam.d/other doit exister.

[Attention]

Réinstallation ou mise à jour de Linux PAM

Si vous avez un système avec Linux PAM installé et en fonctionnement, soyez attentif quand vous modifiez les fichiers dans /etc/pam.d, car votre système peut devenir totalement inutilisable. Si vous souhaitez lancer les tests, vous n'avez pas besoin de créer un autre fichier /etc/pam.d/other. Le fichier installé peut être utilisé pour cela.

Vous devez aussi être conscient que make install écrase les fichiers de configuration dans /etc/security ainsi que dans /etc/environment. Dans le cas où vous avez modifié ces fichiers, soyez certain de les avoir sauvegardés.

Pour une première installation, créez le fichier de configuration en tapant les commandes suivantes en tant qu'utilisateur root :

install -v -m755 -d /etc/pam.d &&

cat > /etc/pam.d/other << "EOF"
auth     required       pam_deny.so
account  required       pam_deny.so
password required       pam_deny.so
session  required       pam_deny.so
EOF

Maintenant lancez les tests en exécutant make check. Assurez-vous qu’il n’y a pas d'erreurs produites par les tests avant de continuer l'installation. Notez que les tests sont très longs. Il peut être utile de rediriger la sortie vers un fichier de log pour pouvoir l'inspecter consciencieusement.

Seulement dans le cas d'une première installation, supprimez le fichier de configuration créé plus haut en lançant la commande suivante en tant qu'utilisateur root :

rm -fv /etc/pam.d/other

Maintenant, en tant qu'utilisateur root :

make install &&
chmod -v 4755 /sbin/unix_chkpwd &&

for file in pam pam_misc pamc
do
  mv -v /usr/lib/lib${file}.so.* /lib &&
  ln -sfv ../../lib/$(readlink /usr/lib/lib${file}.so) /usr/lib/lib${file}.so
done

Explication des commandes

--enable-securedir=/lib/security : Ce paramètre initialise l'emplacement pour les modules PAM.

--disable-regenerate-docu : Si les dépendances requises (docbook-xml-4.5, docbook-xsl-1.79.2, libxslt-1.1.34 et Lynx-2.8.9rel.1 ou W3m) sont installés, les pages de manuel et la documentation html et textuelle est régénérée et installée. En plus, si fop-2.5 est installé, la documentation PDF est générée et installée. Utilisez ce paramètre si vous ne voulez pas reconstruire la documentation.

chmod -v 4755 /sbin/unix_chkpwd : Le programme d'aide unix_chkpwd doit être setuid afin que les processus non-root puissent accéder au fichier shadow.

Configuration de Linux-PAM

Fichiers de configuration

/etc/security/* et /etc/pam.d/*

Informations de configuration

Les informations de configuration se trouvent dans /etc/pam.d/. Voici ci-dessous un fichier exemple :

# Begin /etc/pam.d/other

auth            required        pam_unix.so     nullok
account         required        pam_unix.so
session         required        pam_unix.so
password        required        pam_unix.so     nullok

# End /etc/pam.d/other

Maintenant, initialisez certains fichiers génériques. En root :

install -vdm755 /etc/pam.d &&
cat > /etc/pam.d/system-account << "EOF" &&
# Begin /etc/pam.d/system-account

account   required    pam_unix.so

# End /etc/pam.d/system-account
EOF

cat > /etc/pam.d/system-auth << "EOF" &&
# Begin /etc/pam.d/system-auth

auth      required    pam_unix.so

# End /etc/pam.d/system-auth
EOF

cat > /etc/pam.d/system-session << "EOF"
# Begin /etc/pam.d/system-session

session   required    pam_unix.so

# End /etc/pam.d/system-session
EOF
cat > /etc/pam.d/system-password << "EOF"
# Begin /etc/pam.d/system-password

# use sha512 hash for encryption, use shadow, and try to use any previously
# defined authentication token (chosen password) set by any prior module
password  required    pam_unix.so       sha512 shadow try_first_pass

# End /etc/pam.d/system-password
EOF

Si vous voulez activer la prise en charge des mots de passe forts, installez libpwquality-1.4.2 et suivez les instructions de cette page pour configurer le module PAM pam_pwquality avec la prise en charge des mots de passe forts.

Maintenant ajoutez un fichier de configuration /etc/pam.d/other restrictif. Avec ce fichier, les programmes qui ne sont pas sous PAM ne pourront pas se lancer sans qu'un fichier de configuration spécifique pour l'application ne soit créé.

cat > /etc/pam.d/other << "EOF"
# Begin /etc/pam.d/other

auth        required        pam_warn.so
auth        required        pam_deny.so
account     required        pam_warn.so
account     required        pam_deny.so
password    required        pam_warn.so
password    required        pam_deny.so
session     required        pam_warn.so
session     required        pam_deny.so

# End /etc/pam.d/other
EOF

La page de manuel de PAM (man pam) offre un bon point de départ pour des descriptions des champs et des entrées autorisées. Le Linux-PAM System Administrators' Guide (guide de l'administrateur système Linux-PAM) est recommandé pour des informations supplémentaires.

[Important]

Important

Vous devriez maintenant réinstaller le paquet Shadow-4.8.1.

Contenu

Programme installé: faillock, mkhomedir_helper, pam_timestamp_check, unix_chkpwd et unix_update
Bibliothèques installées: libpam.so, libpamc.so et libpam_misc.so
Répertoires installés: /etc/security, /lib/security, /usr/include/security et /usr/share/doc/Linux-PAM-1.4.0

Descriptions courtes

faillock

affiche et modifie les fichiers d'enregistrement des échecs d'authentification.

mkhomedir_helper

est un assistant binaire qui crée des répertoires home.

pam_timestamp_check

est utilisé pour vérifier si l'horodatage par défaut est valide.

unix_chkpwd

est un assistant binaire qui vérifie le mot de passe de l'actuel utilisateur.

unix_update

est un assistant binaire qui met à jour le mot de passe d'un utilisateur donné.

libpam.so

fournit les interfaces entre les applications et les modules PAM.

Last updated on 2020-06-30 12:40:31 +0000