PostgreSQL-12.3

Introduction à PostgreSQL

PostgreSQL est un système avancé de gestion de base de données relationnelles (ORDBMS), dérivé du système de gestion de base de données Berkeley Postgres.

Ce paquet est connu pour se construire correctement sur une plateforme LFS-9.1.

Informations sur le paquet

  • Téléchargement (HTTP) : http://ftp.postgresql.org/pub/source/v12.3/postgresql-12.3.tar.bz2

  • Téléchargement (FTP) :

  • Somme de contrôle MD5 du téléchargement : a30c023dd7088e44d73be71af2ef404a

  • Taille du téléchargement : 19 Mo

  • Estimation de l'espace disque requis : 186 Mo (plus 36 Mo pour les tests)

  • Estimation du temps de construction : 0,7 SBU (avec parallélisme = 4, plus 0,1 SBU pour les tests)

Dépendances de PostgreSQL

Facultatives

Python-2.7.18, libxml2-2.9.10, libxslt-1.1.34, OpenLDAP-2.4.50, Linux-PAM-1.4.0, MIT Kerberos V5-1.18.2 et Bonjour

Facultative (Afin de régénérer la documentation)

fop-2.5, docbook-4.5-dtd, docbook-dsssl-1.79, DocBook-utils-0.6.14, OpenJade-1.3.2 et SGMLSpm-1.1

Notes utilisateur : http://wiki.linuxfromscratch.org/blfs/wiki/postgresql

Installation de PostgreSQL

Pour plus de sécurité, il vaut mieux avoir un groupe et un utilisateur dédié pour lancer le serveur PostgreSQL. Tout d'abord lancez en tant qu'utilisateur root :

groupadd -g 41 postgres &&
useradd -c "PostgreSQL Server" -g postgres -d /srv/pgsql/data \
        -u 41 postgres
[Note]

Note

Il y a plusieurs éléments de configuration qui ajoutent des fonctionnalités supplémentaires avec des paquets facultatifs à PostgreSQL. Utilisez ./configure --help pour voir une liste.

Installez PostgreSQL avec les commandes suivantes :

sed -i '/DEFAULT_PGSOCKET_DIR/s@/tmp@/run/postgresql@' src/include/pg_config_manual.h &&

./configure --prefix=/usr          \
            --enable-thread-safety \
            --docdir=/usr/share/doc/postgresql-12.3 &&
make

Il y a de nombreux programmes dans le répertoire contrib/. Si vous allez lancer cette installation en tant que serveur et souhaitez construire certain d'entre eux, entrez make -C contrib ou make -C contrib/<SUBDIR-NAME> pour chaque sous-répertoire.

Les tests doivent être lancés en utilisateur normal, car ils ont besoin de démarrer un serveur temporaire, ce qui est empêché en tant qu’utilisateur root. Pour la même raison, vous devez arrêter tous les serveurs PostgreSQL lancés. Si une version précédente de PostgreSQL est installée, il peut être nécessaire d’utiliser --disable-rpath avec configure pour éviter des échecs, mais il n’est pas recommandé d’installer les binaires créés en utilisant cette option. Pour tester les résultats, tapez make check.

Maintenant, en tant qu'utilisateur root :

make install      &&
make install-docs

Si vous avez fait tous les programmes de contrib/, en tant qu'utilisateur root:

make -C contrib/<SUBDIR-NAME> install
[Astuce]

Astuce

Si vous pensez utiliser PostgreSQL en tant que client pour se connecter a un serveur sur une autre machine, votre installation est terminée et vous n'avez pas à lancer les commandes suivantes.

Initialisez un morceau (cluster) de base de données avec les commandes suivantes effectuées par l'utilisateur root :

install -v -dm700 /srv/pgsql/data &&
install -v -dm755 /run/postgresql &&
chown -Rv postgres:postgres /srv/pgsql /run/postgresql

Maintenant, initialisez la base de données en tant qu'utilisateur root :

su - postgres -c '/usr/bin/initdb -D /srv/pgsql/data'

Explication des commandes

sed -i ... : Ce sed modifie l'endroit du socket de /tmp vers /run/postgresql.

--enable-thread-safety : Ce paramètre rend les bibliothèques clientes thread-safe en autorisant les threads parallèles dans libpq et aux programmes ECPG de contrôler en sécurité leur gestions de connexion privée.

--with-openssl : construit avec le support de OpenSSL pour les connexions chiffrées.

--with-perl : Construit le langage coté serveur PL/Perl.

--with-python : Construit le langage coté serveur PL/Python. Ajoutez PYTHON=/usr/bin/python2 pour le support de Python2, sinon Python3 est utilisé par défaut.

--with-tcl : construit le langage coté serveur PL/Tcl.

Configuration de PostgreSQL

Fichiers de configuration

$PGDATA/pg_ident.con, $PGDATA/pg_hba.conf et $PGDATA/postgresql.conf

La variable d'environnement PGDATA est utilisée pour distinguer les clusters de base de données entre eux en la réglant sur la valeur du répertoire qui contient le cluster désiré. Les trois fichiers de configuration existent dans tout répertoire PGDATA/. Vous pouvez trouver des détails sur le format des fichiers et les options qu'on peut régler dans chacun d'eux dans /usr/share/doc/postgresql-12.3/html/index.html.

Script de démarrage

Installez le script de démarrage /etc/rc.d/init.d/postgresql inclus dans le paquet blfs-bootscripts-20200404  :

make install-postgresql

Démarrage du serveur postgreSQL et création d'une base de donnée

Le serveur de bases de données peut être lancé manuellement avec la commande suivante (en tant qu'utilisateur root) :

su - postgres -c '/usr/bin/postgres -D /srv/pgsql/data > \
                  /srv/pgsql/data/logfile 2>&1 &'
[Note]

Note

Si vous scriptez cette partie, vous devriez attendre que le serveur soit démarré avant de continuer, en ajoutant par exemple sleep 2 après la commande ci-dessus.

Les instructions ci-dessous montrent comment créer une base de données, y ajouter une table, insérer quelques lignes dans la table et les sélectionner pour vérifier que l'installation fonctionne correctement. Toujours en tant qu'utilisateur root, lancez :

su - postgres -c '/usr/bin/createdb test' &&
echo "create table t1 ( name varchar(20), state_province varchar(20) );" \
    | (su - postgres -c '/usr/bin/psql test ') &&
echo "insert into t1 values ('Billy', 'NewYork');" \
    | (su - postgres -c '/usr/bin/psql test ') &&
echo "insert into t1 values ('Evanidus', 'Quebec');" \
    | (su - postgres -c '/usr/bin/psql test ') &&
echo "insert into t1 values ('Jesse', 'Ontario');" \
    | (su - postgres -c '/usr/bin/psql test ') &&
echo "select * from t1;" | (su - postgres -c '/usr/bin/psql test')

Lorsque vous avez fini de tester, vous pouvez couper le serveur, en lançant en tant qu'utilisateur root :

su - postgres -c "/usr/bin/pg_ctl stop -D /srv/pgsql/data"

Contenu

Programmes installés: clusterdb, createdb, createuser, dropdb, dropuser, ecpg, initdb, pg_archivecleanup, pg_basebackup, pg_config, pg_controldata, pg_ctl, pg_dump, pg_dumpall, pg_isready, pg_receivewal, pg_recvlogical, pg_resetwval, pg_restore, pg_rewind, pg_test_fsync, pg_test_timing, pg_upgrade, pg_waldump, pgbench, postgres, postmaster (obsolète), psql, reindexdb, vacuumdb, optionally, si le support de Tcl a été ajouté, pltcl_delmod, pltcl_listmod, pltcl_loadmod, et éventuellement (dans contrib/) oid2name, pg_standby, vacuumlo et bien d'autres
Bibliothèques installées: libecpg.{so,a}, libecpg_compat.{so,a}, libpgcommon.a, libpgport.a, libpgtypes.{so,a}, libpq.{so,a}, des modules variés de caractères, et facultativement des modules de programmation sous /usr/lib/postgresql
Répertoires installés: /usr/include/{libpq,postgresql}, /usr/lib/postgresql, /usr/share/{doc/postgresql-12.3,postgresql} et /srv/pgsql

Descriptions courtes

clusterdb

est un outil pour reconstruire des tables dans une base de données PostgreSQL.

createdb

crée une nouvelle base de données PostgreSQL.

createuser

définit un nouveau compte utilisateur PostgreSQL.

dropdb

supprime une base de données PostgreSQL.

dropuser

supprime un compte utilisateur PostgreSQL.

ecpg

est le préprocesseur SQL embarqué.

initdb

crée un nouveau cluster de base de données.

oid2name

résous les OIDs (Object IDs) et les nœuds de fichier dans le répertoire des données de PostgreSQL.

pg_archivecleanup

nettoie les fichiers d'archives de PostgreSQL WAL (write-ahead log).

pg_basebackup

fait des sauvegardes de la base sur une grappe PostgreSQL.

pg_config

récupère des informations sur la version de PostgreSQL.

pg_controldata

retourne des informations initialisées pendant initdb, telles que la version du catalogue et la locale du serveur.

pg_ctl

contrôle l'arrêt et le démarrage du serveur de base de données.

pg_dump

place dans un script des données et des méta-données de base de données, elles sont utilisées pour recréer la base de données.

pg_dumpall

appelle de manière récursive pg_dump pour chaque base de données d'un cluster.

pg_isready

vérifie le statut de la connexion du serveur PostgreSQL.

pg_receivewal

est utilisé pour envoyer des journaux en écriture continue depuis un serveur PostgreSQL.

pg_recvlogical

contrôle les flux de décodage logique de PostgreSQL.

pg_resetwal

supprime le journal d'écriture et d'autres informations de contrôle d'un cluster de base de données PostgreSQL.

pg_restore

crée des bases de données à partir de fichiers cachés créés par pg_dump.

pg_rewind

synchronise un répertoire de données PostgreSQL avec un autre répertoire qui a été copié depuis le premier.

pg_standby

supporte la création d'un serveur PostgreSQL de secours à chaud.

pg_test_fsync

détermine la méthode wal_sync la plus rapide pour PostgreSQL.

pg_test_timing

mesure le temps de synchronisation.

pg_upgrade

met à jour une instance de serveur PostgreSQL.

pg_waldump

affiche une sortie lisible par un humain du log d'écriture d'un cluster de base de données PostgreSQL.

pgbench

lance un test de performance sur PostgreSQL.

pltcl_delmod

est un script de support utilisé pour effacer un module d'une table PL/Tcl. La commande exige que le paquet Pgtcl soit aussi installé.

pltcl_listmod

est un script support utilisé pour lister les modules d'une table PL/Tcl. La commande exige que le paquet Pgtcl soit aussi installé.

pltcl_loadmod

est un script support utilisé pour charger un module d'une table PL/Tcl. La commande exige que le paquet Pgtcl soit aussi installé.

postgres

est le serveur de bases de données PostgreSQL.

postmaster

(déprécié, un lien symbolique vers postgres) est un démon de base de données multi-utilisateurs.

psql

est un shell de base de données en console.

reindexdb

est un outil pour reconstruire les index d'une base de données.

vacuumdb

compacte des bases de données et génère des statistiques pour l'analyseur de demandes.

vacuumlo

efface les gros objets orphelins d'une base de données PostgreSQL.

libecpg.{so,a}

contiens des fonctions pour supporter du SQL embarqué dans des programmes C.

libecpg_compat.{so,a}

est la bibliothèque de compatibilité ecpg.

libgport.a

est le sous-système de port spécifique au backend Postgres.

libpgtypes.{so,a}

contiens des fonctions pour traiter des types de données Postgres.

libpq.{so,a}

est l'API de programmation C pour Postgres.

Last updated on 2020-06-23 20:19:22 +0000