qemu-5.0.0

Introduction à qemu

qemu est une solution de virtualisation complète pour Linux avec un processeur x86 supportant les extensions de virtualisation (Intel VT ou AMD-V).

Ce paquet est connu pour se construire correctement sur une plateforme LFS-9.1.

Informations sur le paquet

  • Téléchargement (HTTP) : http://download.qemu-project.org/qemu-5.0.0.tar.xz

  • Téléchargement (FTP) :

  • Somme de contrôle MD5 du téléchargement : ede6005d7143fe994dd089d31dc2cf6c

  • Taille du téléchargement : 60 Mo

  • Estimation de l'espace disque requis : 1.1 Go (plus 445 Mo pour les tests)

  • Estimation du temps de construction : 0,8 SBU (avec parallélisme = 4 ; plus 4,9 SBU pour les tests)

Dépendances de Qemu

Requises

GLib-2.64.4 et Système X Window

Recommandées

Facultatives

En fonction du système de son, divers paquets parmi ALSA-1.2.2, Python-3.8.5, PulseAudio-13.0, BlueZ-5.54, cURL-7.71.1, Cyrus SASL-2.1.27, GnuTLS-3.6.14, GTK+-2.24.32, GTK+-3.24.21, libusb-1.0.23, libgcrypt-1.8.6, libssh2-1.9.0, LZO-2.10, Nettle-3.6, Mesa-20.1.5, SDL-1.2.15, VTE-0.60.3 ou Vte-0.28.2 et ibcacard

[Note]

Note

La liste des dépendances facultatives n'est pas complète. Regardez la sortie de ./configure --help pour une liste plus complète.

Notes utilisateur : http://wiki.linuxfromscratch.org/blfs/wiki/qemu

Prérequis de KVM

Avant de construite qemu, vérifier si votre processeur supporte la technologie de virtualisation (VT) :

egrep '^flags.*(vmx|svm)' /proc/cpuinfo

Si vous avez une sortie, vous avez la technologie VT (vmx pour les processeurs Intel et svm pour les processeurs AMD). Vous devez également allez voir dans votre BIOS et vérifier qu'elle est activée. Après l'activation, redémarrez sur votre LFS.

Configuration du noyau

Activez les options suivantes dans la configuration du noyau et recompilez le noyau si nécessaire :

[*] Virtualization:  --->                            [CONFIG_VIRTUALIZATION]
  <*/M>   Kernel-based Virtual Machine (KVM) support [CONFIG_KVM]
  <*/M>     KVM for Intel processors support         [CONFIG_KVM_INTEL]
  <*/M>     KVM for AMD processors support           [CONFIG_KVM_AMD]

Les options Intel ou AMD ne sont pas toutes les deux nécessaires, mais celle correspondante à votre processeur est obligatoire.

Pour pour utiliser les périphériques « pont » (bridge), comme expliqué ci-dessous, vérifiez que bridge-utils-1.6 est installé et que les options suivantes dans la configuration du noyau sont activées :

[*] Networking support  --->                         [CONFIG_NET]
  Networking options  --->
    <*/M> 802.1d Ethernet Bridging                   [CONFIG_BRIDGE]
Device Drivers  --->
  [*] Network device support  --->                   [CONFIG_NETDEVICES]
    <*/M>    Universal TUN/TAP device driver support [CONFIG_TUN]

Installation de qemu

Vous aurez besoin d'un groupe dédié qui contient les utilisateurs (autre que root) autorisé à accéder au périphérique KVM. Créez ce groupe en lançant la commande suivante en tant qu'utilisateur root :

groupadd -g 61 kvm

Ajoutez tous les utilisateurs qui peuvent utiliser le périphérique KVM dans ce groupe :

usermod -a -G kvm <username>

Installez qemu en lançant les commandes suivantes :

[Note]

Note

Qemu est capable de faire tourner de nombreuses architectures. La procédure de construction est aussi capable de construire les différentes cibles en une fois à l'aide d'une liste de cibles séparées par des virgules à l'option --target-list. Lancez ./configure --help pour avoir une liste complète des cibles possibles.

if [ $(uname -m) = i686 ]; then
   QEMU_ARCH=i386-softmmu
else
   QEMU_ARCH=x86_64-softmmu
fi


mkdir -vp build &&
cd        build &&

../configure --prefix=/usr               \
             --sysconfdir=/etc           \
             --target-list=$QEMU_ARCH    \
             --audio-drv-list=alsa       \
             --docdir=/usr/share/doc/qemu-5.0.0 &&

unset QEMU_ARCH &&

make

Pour lancer les tests intégrés, lancez make V=1 -k check.

Maintenant, en tant qu'utilisateur root :

make install

Vous pouvez aussi avoir besoin d'ajouter une règle Udev pour que le périphérique KVM ait les bonnes permissions :

cat > /lib/udev/rules.d/65-kvm.rules << "EOF"
KERNEL=="kvm", GROUP="kvm", MODE="0660"
EOF

Modifiez les permissions et le propriétaire d'un script d'aide, qui est requis lorsque vous utilisez un périphérique « pont » (voir en bas) :

chgrp kvm  /usr/libexec/qemu-bridge-helper &&
chmod 4750 /usr/libexec/qemu-bridge-helper
[Note]

Note

Par confort vous pouvez vouloir créer un lien symbolique pour lancer le programme installé. Par exemple :

ln -sv qemu-system-`uname -m` /usr/bin/qemu

Explication des commandes

--audio-drv-list=alsa : Ce paramètre initialise le pilote audio pour ALSA. Voir plus bas pour activer d'autres pilotes audio.

--audio-drv-list=pa : Ce paramètre initialise le pilote audio pour pulseaudio. Pour les autres pilotes regardez la liste --audio-drv-list dans la sortie de l'aide de configure. Le pilote audio par défaut est OSS. Pour activer le support pour alsa et pulseaudio, utilisez --audio-drv-list=alsa,pa

Utilisation de Qemu

Comme l'utilisation de qemu signifie d'utiliser un ordinateur virtuel, les étapes pour mettre en place la machine virtuelle sont très proches de celles d'un vrai ordinateur. Vous devrez décider du CPU, de la mémoire, des disques, des périphériques USB, des cartes réseau, de la taille de l'écran, etc. Une fois que le « matériel » est décidé, vous devrez par exemple choisir comment connecter la machine à internet et installer un système d'exploitation. Dans la suite, nous montrons des façons simples d'effectuer ces étapes. Mais qemu est bien plus que ça, et il est fortement recommandé de lire la documentation de qemu dans /usr/share/doc/qemu-5.0.0/qemu-doc.html.

[Note]

Note

Il est d'usage d'appeler l'ordinateur qui fait tourner qemu l'« hôte » et la machine émulée qui tourne sous qemu l'« invitée ». Nous utiliserons ces notations dans la suite.

[Note]

Note

Les instructions suivantes supposent que vous avez créé le lien symbolique facultatif, qemu. De plus, vous devez exécuter qemu depuis un terminal dans une fenêtre X (soit localement, soit à travers ssh).

Disk

Un disque virtuel peut être mis en place de cette manière :

VDISK_SIZE=50G
VDISK_FILENAME=vdisk.img
qemu-img create -f qcow2 $VDISK_FILENAME $VDISK_SIZE

Ajustez la taille du disque virtuel et le nom du fichier image comme vous le souhaitez. La taille réelle du fichier sera plus petite que spécifiée, mais s'agrandira quand il sera utilisé, donc une valeur élevée reste sûre.

Système d'exploitation

Pour installer un système d'exploitation, téléchargez une image ISO de votre distribution Linux préférée. Pour les besoins de l'exemple, nous utiliserons une distribution Fedora-16-x86_64-Live-LXDE.iso dans le répertoire courant. Exécutez les commandes suivantes :

qemu -enable-kvm                           \
     -drive file=$VDISK_FILENAME           \
     -cdrom Fedora-16-x86_64-Live-LXDE.iso \
     -boot d                               \
     -m 1G

Suivez la procédure d'installation normale pour la distribution choisie. L'option -boot spécifie l'ordre de démarrage des disques comme une chaîne de lettres de lecteur. Les lettres valides de lecteurs sont : a, b (lecteur de disquettes 1 et 2), c (premier disque dur), d (premier lecteur CD-ROM). L'option -m est la quantité de mémoire à utiliser pour la machine virtuelle. Le choix dépend de la charge de l'hôte. Les distributions modernes devraient être à l'aise avec 1 Go. L'option -enable-kvm permet l'accélération matérielle. Sans ce paramètre, l'émulation est assez lente.

Définition du matériel virtuel

Le matériel de la machine virtuelle est défini par la ligne de commande de qemu. Par exemple :

qemu -enable-kvm                     \
     -smp 4                          \
     -cpu host                       \
     -m 1G                           \
     -drive file=$VDISK_FILENAME     \
     -cdrom grub-img.iso             \
     -boot order=c,once=d,menu=on    \
     -net nic,netdev=net0            \
     -netdev user,id=net0            \
     -soundhw ac97                   \
     -vga std                        \
     -serial mon:stdio               \
     -name "fedora-16"

Signification des options de la ligne de commande

-enable-kvm : active le support complet de la virtualisation KVM. Sur certain matériels, il est nécessaire d'ajouter l'option non-documentée -machine smm=off pour activer KVM.

-smp <N> : active le multi-tâche symétrique avec <N> processeurs.

-cpu <model> : simule le <modèle> du processeur. La liste des modèles supportés peut être obtenu avec -cpu help.

-drive file=<filename> : définie un disque virtuel dont l'image est enregistrée dans <filename>.

-cdrom grub-img.iso : définit un fichier formaté en iso pour l'utiliser comme cdrom. Ici nous utilisons le disque de secours de grub, qui peut être pratique lorsque quelque chose ne va pas au démarrage.

-boot order=c,once=d,menu=on : définit l'ordre de démarrage pour le BIOS virtuel.

-net nic,netdev=<netid> : définie la carte réseau connectée au périphérique réseau avec l'id <netid>.

-netdev user,id=<netid> : définie le périphérique « utilisateur » réseau. Il s'agit d'un réseau local virtuel avec les adresses 10.0.2.0/24, où l'hôte à l'adresse 10.0.2.2 et agit comme une passerelle vers internet, et avec un serveur de nom à l'adresse 10.0.2.3, et un serveur smb à l'adresse 10.0.2.4. Un serveur DHCP inclus peut allouer des adresses entre 10.0.2.15 et 10.0.2.31.

-soundhw <model> : définie le modèle de la carte son. La liste peut être obtenue avec -soundhw help.

-vga <type> : définie le type de carte vga à émuler.

-serial mon:stdio : envoie le port série de l'invité (/dev/ttyS0 sur les invités linux), multiplexé avec le moniteur qemu, vers l'entrée standard et la sortie du processus qemu.

-name <name> : définit le nom de l'invité. Ce nom est affiché dans le titre de la fenêtre de l'invité. Il peut être utile si vous lancez plusieurs invités en même temps.

Contrôle de l'affichage émulé

Il peut arriver que la fenêtre de l'invité affichée par qemu ne corresponde pas à la plein capacité de la carte vga émulée. Par exemple la carte vmware est capable d'afficher en 1600x900 mais ne s'affiche qu'en 1024x768 par défaut. Une configuration appropriée de Xorg sur l'invité permet d'utiliser la taille maximale (remarquez que le pilote vidéo Xorg à utiliser est Xorg VMware Driver-13.3.0) :

cat > /usr/share/X11/xorg.conf.d/20-vmware.conf << "EOF"
Section         "Monitor"
  Identifier    "Monitor0"
  # cvt 1600 900
  # 1600x900 59.95 Hz (CVT 1.44M9) hsync: 55.99 kHz; pclk: 118.25 MHz
  Modeline      "1600x900"  118.25  1600 1696 1856 2112  900 903 908 934 -hsync +vsync
  Option        "PreferredMode" "1600x900"
  HorizSync     1-200
  VertRefresh   1-200
EndSection

Section         "Device"
  Identifier    "VMware SVGA II Adapter"
  Option        "Monitor" "default"
  Driver        "vmware"
EndSection

Section         "Screen"
  Identifier    "Default Screen"
  Device        "VMware SVGA II Adapter"
  Monitor       "Monitor0"

  SubSection    "Display"
    Depth       24
    Modes       "1600x900" "1440x900" "1366x768" "1280x720" "800x480"
  EndSubSection

EndSection
EOF

Des tailles supplémentaires seront disponibles en plus des tailles natives. Vous devrez redémarrer X pour rendre ces nouvelles tailles disponibles.

Networking

La solution pour le réseau ci-dessus permet à l'invité d'accéder au réseau local à travers l'hôte (et éventuellement d'accéder à internet à travers des routeurs locaux), mais l'inverse n'est pas vrai. Pas même l'hôte ne peut accéder à l'invité, à moins que la redirection de port ne soit activée. Et dans le cas où plusieurs invités tourneraient, ils ne peuvent pas communiquer entre eux. D'autres périphériques réseau peuvent être utilisés pour cela. Par exemple, le périphérique « socket » qui permet à plusieurs invités de partager un réseau virtuel commun. Dans la suite, nous décrivons plus en détails comment mettre en place le périphérique « bridge » qui permet aux invités d'apparaître comme s'ils étaient connectés au réseau local. Toutes les commandes ce-dessous devraient être lancés en tant qu'utilisateur root.

Initialisez le pont avec bridge-utils-1.6. Seules les interfaces physiques devraient être mises en place au démarrage. Les interfaces virtuelles seront ajoutées au besoin au démarrage de qemu.

Initialisez un fichier de configuration requis :

install -vdm 755 /etc/qemu &&
echo allow br0 > /etc/qemu/bridge.conf

Dans la commande au-dessus, remplacez l'option -netdev user,... par -netdev bridge,id=net0.

Contenu

Programmes installés: ivshmem-client, ivshmem-server, qemu (lien symbolique), qemu-ga, qemu-img, qemu-io, qemu-nbd, qemu-system-<arch> et virtfs-proxy-helper
Bibliothèque installée: None
Répertoires installés: /usr/share/qemu et /usr/share/doc/qemu-5.0.0

Descriptions courtes

ivshmem-client

est un client autonome pour utiliser le périphérique ivshmem.

ivshmem-server

est un exemple de serveur pour le périphérique ivshmem.

qemu-edid

est un outil de test pour le générateur EDID de qemu.

qemu-ga

implémente le support pour les commandes QMP (Protocole de surveillance QEMU) et les événements qui terminent et débutent respectivement au sein de l'invité à l'aide d'un agent intégré dans le cadre de QEMU.

qemu-img

fournit les commandes pour gérer les images disques QEMU.

qemu-io

est un programme de diagnostic et de manipulation pour les médias (virtuels) en mémoire. Il est encore à un stade de développement précoce.

qemu-nbd

exporte les images disques Qemu en utilisant le protocole disque QEMU "Network Block Device" (NBD).

qemu-system-x86_64

est l'émulateur QEMU de système PC.

virtfs-proxy-helper

crée une paire de socket ou un socket nommé. Les communications de QEMU et proxy helper utilise ce socket. le pilote QEMU proxy fs envoie les requêtes du système de fichier à proxy helper et reçois les réponses de lui.

Last updated on 2020-04-29 18:44:58 +0000